Blog_Une

Date de publication: jeudi, 19 July, 2018 - 16:56 ENDEHORS
"Sono uno scrittore che sotto un'apparente energia, un apparente desiderio di lotta, cela invece un grandissimo pessimismo. Zavattini diceva che gli scrittori si dovrebbero misurare con un strumento chiamato "mortimetro". Chi ha il senso di morte più profondo è maggiormente poeta." 18 août 1963, P.P. Pasolini, Polemica Politica Potere. Conversazioni con Gideon Bachmann
Lire la suite ...

Adieu les chiens.

Difficile de faire un tri de choses affichables dans les cartons de Mano Solo. Je pense que tous les héritiers d’un artiste disparu se trouvent devant ce dilemme :qu’est-ce qui est publiable, livrable au public, et qu’est-ce qui ne l’est pas ? Où s’arrête le légitime hommage pour sombrer dans l’abusive indiscrétion ?

DANS LES CARTONS DE MANO SOLO

Dans les cartons de Mano Solo, on trouve une quantité de dessins incalculable.
Isamona, la BigMama va nous faire découvrir au fil de ses trouvailles les trésors sortis de ces boîtes.

Et ça commence le 25 octobre 2011 !

Pages

  • Titre: Merci Simone
    Date de publication: dim 01 juill. 2018
    Nom: ENDEHORS


  • Date de publication: mer 20 juin 2018
    Nom: ENDEHORS
    (Dernière) séance le 26 juin à 13h au cinéma Le Saint André des Arts.
    Il s'agit d'un documentaire réalisé par Pauline Pelsy-Johann :
    "À la Maison d’Arrêt de Fleury-Mérogis, dans l’Essonne, des détenus ont choisi de lire, d’apprendre la littérature, la poésie. Entre détention et reconstruction, le film apporte un regard qui permet d’approcher différemment les hommes et les femmes qui y vivent et y sont enfermés. Il est aussi un point de départ pour une réflexion globale sur la notion de la peine, entre punition et amendement."

  • Date de publication: dim 10 juin 2018
  • Date de publication: ven 08 juin 2018
    Nom: ENDEHORS

    Par Leoluca Orlando, Maire de Palerme

  • Date de publication: dim 27 mai 2018
    Nom: ENDEHORS
    Extrait issu d'un entretien qui a eu lieu en 1969, publié sous le titre L'inédit de New-York. Un peu de Pier Paolo Pasolini...

    Giuseppe Cardillo : [...] En vous retournant sur votre passé, pourriez-vous retrouver les raisons, les sentiments, les résolutions ou engagements qui vous ont déterminé ? Qu'en est-il de la poésie, du cinéma, de la politique, des influences familiales ou de votre pays d'enfance ? Comment pourriez-vous nous décrire votre univers ?
Subscribe to MANO SOLO RSS